LOST les disparus - L'aventure continue...
Bienvenue sur le forum.

Vous n'êtes pas encore inscrit(e) ?? Ne perdez plus de temps et rejoignez-nous !! Venez parler de la série avec d'autres membres, échangez vos idées et détendez-vous, vous passerez d'agréables moments au sein de notre communauté.

Le forum n'attend plus que vous !

Cordialement, Le Staff


Bienvenue sur le forum de LOST! After The End
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les news de Jorge Garcia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cloclof31
Fondateur & Webmaster
Fondateur & Webmaster
avatar

Scorpion Masculin
Nombre de messages : 1658
Age : 26
Localisation : Avec Juliet !
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Les news de Jorge Garcia   17/4/2008, 13:21

Le topic avec toutes ses news Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost.forumsactifs.com
shepard22
Membres en or
Membres en or
avatar

Scorpion Masculin
Nombre de messages : 527
Age : 35
Localisation : sur l\'île avec les rescapés...
Loisirs : à la recherche d\'un emploi
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: INTERVIEWERS SAISON 4...   5/7/2008, 23:11

Naveen Andrews et Jorge Garcia (Lost) : 'La bataille pour l'île ne fait que commencer !'



Naveen Andrews et Jorge Garcia, qui interprètent respectivement Sayid et Hurley dans la série Lost les disparus, étaient présents lors du festival de Monte Carlo il y a quelques jours. Ils ont notamment dévoilé leur vision mais également les coulisses de la série.


Compte tenu du succès de la série, les femmes se jettent-elles à vos pieds ? Et en avez-vous profité ? (Rires généraux, les acteurs y compris)
Jorge Garcia : Non et non.
Naveen Andrews : Oulalala je ne sais pas comment répondre à la question. Je vais donc répondre comme Jorge, non et non.
Qui aimeriez-vous tuer, qui aimeriez-vous embrasser, qui aimeriez-vous épouser dans la série ?
N : J’ai embrassé Maggie mais ils l’ont tuée. J’aurais aimé me marier avec Maggie mais ils l’ont tuée.
J : On n’a jamais eu de chance avec les personnes qu’on a embrassées dans cette série.
Jorge, avez-vous été sous pression ou est-ce qu’on vous a obligé à perdre du poids ?
J : On me pose toujours cette question et là, je me demande pourquoi est-ce qu’on me la pose. Est-ce qu’on demande aux femmes pourquoi elles ont du poil sous les bras (il fait rire Naveen et l’assemblée) ? Plus sérieusement, la question ne s’est jamais posée.
Si vous êtes d’accord Naveen, peut-on parler de votre problème d’alcool et de drogue ? C’est l’un des membres des Sex Pistols (un groupe de rock de la fin des années 70) qui vous a aidé à vous en sortir, pouvez-vous nous raconter comment vous l’avez rencontré et comment cela a marché ?
N : En fait, j’étais trop jeune quand les Sex Pistols cartonnaient en 1976. Je ne pouvais pas aller à leur concert. Mais je l’ai vu à la télévision. Je l’ai rencontré bien des années plus tard dans une soirée à Los Angeles et j’ai été vraiment frappé de voir qu’un des membres des Sex Pistols pouvait s’en sortir. J’ai trouvé ça très intriguant. Je me suis alors dit que si lui pouvait y arriver, je pouvais le faire. Ca a été une rencontre très importante dans ma vie.
Quelle est l’influence des fans sur l’élaboration de la série ?
Naveen s’adressant à Jorge : Est-ce que les scénaristes volent des idées aux fans ?
J : Bah, en fait, ce qu’on filme en août ne sort qu’en février, donc le feedback est limité. On tient plutôt compte d’une opinion plus générale, mais je ne saurais pas quantifier l’influence des fans. Mais je trouve que c’est une très bonne idée de laisser réfléchir les fans sur ce qui va se passer. D’ailleurs, ils arrivent parfois à deviner à l’avance.
Est-ce que vous avez déjà été perdu dans la vraie vie, est-ce que vous avez déjà connu ce genre d’expérience ?
N (avec humour mais sur un ton sérieux) : En fait, quand j’étais enfant, ma mère s’était fâchée contre moi et m’avait carrément abandonné dans un parc. J’ai dû retrouver le chemin de la maison tout seul. J’avais six ans et j’étais très traumatisé. Je ne m’en suis jamais remis (quelques rires jaillissent).
J : Bah, en fait, moi j’aime bien gagner au lotto et je n’ai jamais été dans un hôpital psychiatrique donc je crois que la comparaison s’arrête là. Je ne m’attendais pas à ce genre de question.
Vous souvenez-vous précisément du premier jour de tournage de Lost ? Quels souvenirs en gardez-vous ?
J : En fait, je me rappelle étant en train de conduire quand tout à coup, j’ai aperçu l’avion détruit sur la plage. J’ai alors éclaté de rire car le rire est pour moi la façon de gérer mon stress. J’avais vraiment l’impression d’être devant quelque chose d’immense, de gigantesque, par rapport à tout autre travail que j’avais eu à faire auparavant.
N : C’est génial qu’il puisse se rappeler de ça. Je ne peux pas m’en rappeler. La première chose dont je me souviens, c’est la première scène que j’ai tournée avec Jorge. Une très belle scène qui nous a vraiment permis de nous connaître l’un et l’autre. J’ai de très bons souvenirs de cette scène.
Alors que Jack est un personnage de sciences, Locke est un personnage de foi. Où est-ce que Sayid se situe ?
N : On ne peut répondre que par un seul mot : conflit. Il y a beaucoup d’ambiguïté.
Qu’est-ce que vous avez appris de vos personnages ?
N : J’ai appris combien c’était difficile. Cela ne devient jamais facile. J’ai pensé qu’au bout de quatre ans, je pourrais peut-être être un peu plus détendu mais en réalité, cela devient de plus en plus difficile. En fait, cela va sembler contradictoire mais le travail de fond est toujours là. Cependant, il faut se préparer au travail des scénaristes qui peuvent faire prendre un virage à 180 degrés à mon personnage. Sur le papier, cela peut paraître bizarre mais avec le travail accompli, on y arrive.
J : Croire, je pense, parce que quand je cherche à expliquer les agissements de Hurley et à comprendre ce qu’il lui arrive, je ne trouve pas de réponse. Je vois que lui y croit, donc je m’engage derrière lui et je le fais. Par moment, il pense que c’est la chose la plus évidente à faire, je le suis donc sans chercher d’explications rationnelles.
Jorge, on a pu lire sur le net que vous aviez une grande collection de disques. Si vous deviez partir sur une île déserte et que vous ne pouviez en choisir qu’un, lequel serait-ce ?
J : Oh, ça c’est une question difficile ! Je pense que ce serait ‘‘Arrive All Over You’’ de Danielle Brisbois, parce que lors des moments où j’étais plus vulnérable dans ma vie, c’est ce disque-là que j’écoutais. J’ai créé une relation particulière avec ce cd et quand je le vois bradé à 1 $ chez un disquaire, je l’achète toujours parce que ça me fend le cœur de le voir dans une corbeille. Je l’achète et le donne.
Naveen, avez-vous senti dès le début de Lost que vous et votre personnage aviez une responsabilité dans la représentation de l’Irak et de l’ensemble des pays arabes ?
N : En fait, lors de la première saison, nous avons reçu une lettre de la Ligue Arabe exprimant sa satisfaction à propos de mon personnage. Je crois qu’à Hollywood, à la télévision en prime-time, on voit rarement des personnages ressemblant à Sayid. Surtout un personnage ayant des relations avec Shannon, on ne voit ça nulle part ailleurs.
Maintenant que la série a une fin planifiée, pouvez-vous nous dire quelle est votre théorie ?
J : Je pense qu’il va y avoir une bataille pour cette île. Il y a en présence deux puissances en concurrence qui peuvent livrer une bataille.
N : Moi, tout ce que j’espère, c’est que les nombreux indices ou les nombreux petits sous-entendus et pistes doivent se rassembler dans quelque chose de cohérent qui nous satisfasse.
J : Oui, c’est comme cette statue géante à qui il manque un pied.
Qu’allez-vous faire après la fin de Lost ?
J : Je n’y ai pas vraiment pensé. On passe toute sa vie à chercher un boulot comme Lost. Maintenant, il me reste deux ans pour chercher ce que je ferai après.
N : Moi, je vais aller là où il y a de la bonne écriture et de bons scénarios.


SI VOUS N'AVEZ PAS VU LA SAISON 4 DANS SON INTEGRALITE, NE LISEZ PAS CE QUI SUIT!!!
Spoiler:
 






par L. Borot et M. Viot (trad : S. Edde)
Publié le 05/07/2008 à 08h00

Source : Sérieslive.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloclof31
Fondateur & Webmaster
Fondateur & Webmaster
avatar

Scorpion Masculin
Nombre de messages : 1658
Age : 26
Localisation : Avec Juliet !
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Les news de Jorge Garcia   5/7/2008, 23:22

lol! Il est trop marrant Jorge Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lost.forumsactifs.com
shepard22
Membres en or
Membres en or
avatar

Scorpion Masculin
Nombre de messages : 527
Age : 35
Localisation : sur l\'île avec les rescapés...
Loisirs : à la recherche d\'un emploi
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Les news de Jorge Garcia   20/7/2008, 11:56

Voilà maintenant quatre ans que le vol 815 d'Oceanic Airlines a échoué sur une mystérieuse île où les rescapés y évoluent
tant bien que mal... Sous le soleil de Monaco, Toutelatele.com a eu la chance d'obtenir un entretien en face à face avec Jorge
Garcia, une des figures emblématiques de la série Lost. A l'occasion du Festival International de Television, l'acteur, qui
incarne le pétillant Hurley, revient sur la quatrième saison, actuellement à l'antenne de TF1, et sur la fin programmée de la
série...

Tony Cotte : Après plus de quatre ans de tournage, êtes-vous toujours surpris lorsque vous
découvrez les scripts des épisodes ?


Jorge Garcia : Oui, toujours ! Maintenant que nous avons un point d'arrêt à la série, les intrigues
évoluent plus rapidement et nous sommes encore plus excités quand on nous délivre les scénarios.
J'ai l'impression de me retrouver comme sur le tournage de la première saison où l'on ne savait pas
dans quelle direction aller. C'est un sentiment quelque peu similaire.


Tony Cotte : Quelle a été votre réaction en apprenant que Lost allait avoir une fin
programmée ?


Jorge Garcia : En tant qu'acteur, ça n'a pas d'incidence sur notre façon de jouer. Mais c'est une
bonne chose à la fois pour les téléspectateurs et les scénaristes. Savoir vers quoi on se dirige facilite
sans doute l'écriture. Le pire pour une série télévisée toujours diffusée, c'est que le public oublie
qu'elle est encore à l'antenne. Avec cette date arrêtée pour la fin de Lost, le suspens se ressentira
tout au long des épisodes de l'ultime saison.


Tony Cotte : Vous avez déclaré ne plus faire de théories sur Lost depuis la fin de la première
saison. Avez-vous malgré tout une idée de la façon dont se terminera la série à la fin de la
sixième saison ?


Jorge Garcia : Je n'ai pas d'idées bien précises, mais je pense que ce sera un ultime combat pour
l'île où deux camps seront en concurrence. Je laisse les fans faire leurs théories. Depuis que je joue
dans Lost, j'en ai lu de nombreuses. Certaines étaient particulièrement drôles : des téléspectateurs
pensaient que le chien de Walt et le fameux « monstre » représentaient une seule et même créature.
À en lire d'autres, nous aurions même tous survécu au crash de l'avion après avoir été clonés, la
série mettrait en scène la vie de nos clones sur l'île (rires).


Tony Cotte : N'est-ce pas difficile d'évoluer en tant qu'acteur sans connaître à l'avance le
dénouement des différentes intrigues ?


Jorge Garcia : Savoir ce qu'il se passe dans la suite permet de mieux saisir son personnage. Mais
j'aime la liberté qu'offre Lost et le fait de ne connaître que très peu d'éléments à l'avance. En tant que
téléspectateur, je préfère rester dans le flou afin de mieux apprécier la série et toute sa magie.


Tony Cotte : On peut trouver une vidéo sur internet de votre audition, mais il s'agit du rôle de
Sawyer ! Est-ce une sorte de défi ou s'agit-il réellement de votre casting ?


Jorge Garcia : Quand les équipes de production ont commencé à auditionner les acteurs, elles
n'avaient pas de script. Elles savaient juste qu'il y aurait un Jake, une Kate et un Sawyer mais la
description des personnages n'était pas bien précise. Je n'avais pas de scénario en particulier à lire
alors ils m'ont donné des répliques de leur futur Sawyer. Cet exercice était simplement pour montrer
que je savais faire mon métier. D'après ce que j'ai pu entendre, j'ai été le premier acteur de Lost à
être auditionné.


Tony Cotte : De nombreux acteurs de séries américaines étaient présents sur le piquet de
grève à Hollywood pour soutenir les scénaristes. En tournant Lost à Hawaï, comment
êtes-vous intervenu dans ce mouvement social ?


Jorge Garcia : C'est vrai qu'il n'y avait pas vraiment de piquet de grève ou quoi que ce soit à Hawaï
pour défendre les droits des scénaristes. Mais je les soutenais activement. Un ami proche de la
Writers Guild me tenait informé de la situation régulièrement. J'essayais de faire de mon mieux pour
les encourager à distance par le biais du téléphone ou d'internet.


Tony Cotte : Savez-vous déjà ce que vous ferez après la sixième et ultime saison de Lost, si
votre personnage est toujours en vie à ce stade de l'aventure ?


Jorge Garcia : Je n'ai pas vraiment étudié la question. En tant qu'acteur, nous passons beaucoup
de temps à trouver un projet comme Lost avec un engagement sur plus ou moins un long terme. À
ce jour, il me reste encore deux ans pour voir ce que je peux et veux faire après. Je pense que ça
restera dans le domaine de la comédie, mais ce sera sans doute un nouveau challenge...


Tony Cotte
samedi 19 juillet 2008


Source : Toutelatele.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les news de Jorge Garcia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les news de Jorge Garcia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» News Mattel à propos des séries Elite.
» Rai News 24 est remplacée par Rai Sport 2
» Gael Garcia Bernal
» News Produits Dérivés (Cinéma, séries, etc...)
» News Mb Slot !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST les disparus - L'aventure continue... :: Destination :: Autour de la Caméra :: Acteurs & Personnages Principaux :: Jorge Garcia-
Sauter vers: